Afrique

Cameroun / Crise anglophone : Deux milices rivales s’affrontent dans le Nord-ouest

- Au moins huit personnes ont été tuées et plusieurs autres grièvement blessées, samedi, dans des affrontements entre groupes rivaux du mouvement séparatiste anglophone dans la région du Nord-Ouest.

Lassaad Ben Ahmed   | 17.12.2018
Cameroun / Crise anglophone : Deux milices rivales s’affrontent dans le Nord-ouest

Cameroon

AA / Yaoundé / Peter Kum

Deux groupes armés anglophones se sont affrontés dans la ville de Batibo, dans la région du Nord-ouest, a fait savoir, lundi, le gouverneur de la région du Nord-ouest, Adolphe Lélé Lafrique.

Il s’agit, d'un côté, des miliciens du général Ivo de la présumée « Ambazonia Defense Force (ADF) » et, d'un autre côté, de la faction du général Tigre.

Selon Adolple Lélé Lafrique, ces groupes se battaient pour le contrôle des localités de la ville de Batibo.

« Suite à un regain de tension entre les deux groupes armés, l’ADF a attaqué samedi le groupe du général Tigre. L’attaque a eu lieu à la place du marché de Batibo », explique le gouverneur.

Le bilan de l'attaque de samedi est officiellement de huit morts, mais certaines sources évoquent une dizaine de tués.

« Certains corps ont été emportés par les miliciens. Quand les forces de défense camerounaise sont allées, samedi soir, sur le terrain pour séparer les combattants, elles n’ont trouvé que huit corps », souligne à Anadolu, le commandant de la région militaire interarmées, Général de brigade Aga Robinson.

Interrogé, lundi par Anadolu, le porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma, a indiqué que le bilan pourrait s'alourdir, mais l'armée s'est déployée sur place, dès samedi soir, pour tenter de désarmer les deux groupes.

Depuis le début de la crise anglophone, c’est le premier affrontement entre deux groupes rivaux du mouvement séparatiste anglophone dans les deux régions en crise au Cameroun.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın