Afrique

Cameroun: cinq militaires tués dans une attaque de Boko Haram dans l’Extreme-Nord

Lassaad Ben Ahmed   | 15.09.2019
Cameroun: cinq militaires tués dans une attaque de Boko Haram dans l’Extreme-Nord

Cameroon


AA / Yaoundé / Peter Kum

Cinq militaires camerounais ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche 15 septembre lors d'une attaque du groupe terroriste Boko Haram contre un poste militaire de la Force mixte multinationale, a appris Anadolu de sources sécuritaires.

Des combattants de Boko Haram, venus à bord de pirogues et à moto ont attaqué le poste militaire de Soureram, localité située dans le Lac Tchad, a indiqué à Anadolu le commandant du secteur 1 de la Force mixte multinationale (FMM), le Général de brigade Bouba Dobekréo.

L’incursion de Boko Haram à Soureram, une île camerounaise située dans le Lac Tchad dans la région de l’Extrême-Nord, a été suivie d’intenses combats avec l’armée.

« Cinq militaires ont été tués », a affirmé le Général Bouba.

Le commandant de la Force mixte multinationale ajoute, par ailleurs, que huit autres militaires ont été blessés.

C’est l’un des incidents les plus meurtriers enregistrés ces derniers mois dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, où les incursions du groupe terroriste Boko Haram sont fréquentes.

La zone du lac Tchad est le théâtre d’un regain d’attaques de l’organisation terroriste nigériane, Boko Haram.

En juin dernier, au moins 17 militaires et 9 civils avaient été tués dans l’attaque d’une base avancée sur île camerounaise de Darak au Lac Tchad.

Depuis 2015, les pays de la région luttent contre Boko Haram au sein de la FMM, engagée dans la région du lac Tchad avec l’aide de comités de vigilance composés de citoyens locaux.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın