Afrique

Côte d’Ivoire/Présidentielle : Ouattara rejette l’idée de transition souhaitée par l’opposition

-Le président ivoirien Alassane Ouattara a également affirmé que la présidentielle sera tenue à la date constitutionnelle du 31 octobre 2020.

Nadia Chahed   | 17.10.2020
Côte d’Ivoire/Présidentielle : Ouattara rejette l’idée de transition souhaitée par l’opposition

Abidjan

AA/Abidjan/Fulbert Yao

Le président ivoirien Alassane Ouattara, candidat pour un troisième mandat présidentiel, a rejeté vendredi l’idée de transition souhaitée par l’opposition, confirmant la tenue de l’élection présidentielle à la date constitutionnelle du 31 octobre 2020.

Alassane Ouattara s’exprimait lors d'une rencontre à Bouaké (deuxième grande ville ivoirienne), avec les cadres de la région avant son premier meeting de campagne.

« Que les uns et les autres arrêtent de se faire des illusions. Il n y aura pas de changement de la Commission Electorale Indépendante -l'organe chargé d'organiser les élections-, il n y aura pas de changement du conseil constitutionnel, il n y aura pas de changement de la date des élections, il n y aura pas de transition», a-t-il affirmé.

L’opposition ivoirienne rejette la candidature de Ouattara à un troisième mandat qu’elle juge d’anticonstitutionnel. Elle réclame un dialogue politique afin d’aboutir à une transition.

A cet effet, Pascal Affi N'Guessan, porte-parole des plateformes de l'opposition ivoirienne, a lancé vendredi « la phase active » de la désobéissance civile, appelant les militants au boycott actif, lors d'une conférence de presse.

Pour Ouattara, le dialogue réclamé par l’opposition politique a déjà eu lieu à plusieurs reprises, notamment, pour la mise en place de la constitution en 2016, la création de la commission électorale indépendante (CEI) en 2019 et la mise en place du code électorale en 2020.

« Nous avons créé des institutions sur lesquelles nous nous sommes mis d’accord et à quelques semaines des élections, j’entends des gens dire, il faut un dialogue. Un dialogue pour faire quoi? », s’est interrogé le chef de l’Etat.

Il a réaffirmé par ailleurs que les élections auront lieu le 31 octobre et « les Ivoiriens choisiront en toute liberté la personne qu’ils considèrent la mieux armée, la mieux préparée pour exercer la fonction » de président de la République à l’issue des élections.

Quatre candidats sont en lice pour ce scrutin, à savoir Alassane Ouattara, 78 ans, l'ancien président Henri Konan Bédié, 86 ans, ainsi que Pascal Affi N'Guessan (ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo) et l'ancien député Kouadio Konan Bertin.


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın