Afrique

Burundi : des attaques à la grenade font trois morts à Bujumbura

- Ces explosions meurtrières ont eu lieu simultanément à une heure de pointe, vers 19 heures, au niveau du parking des bus près de l’ancien marché de Bujumbura (centre-ville) et tout près du marché de Jabe dans la commune urbaine de Mukaza.

Lassaad Ben Ahmed   | 21.09.2021
Burundi :  des attaques à la grenade font trois morts à Bujumbura

Burundi

AA / Bujumbura / Jean Bosco

Au moins trois personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées, suite aux « attaques à la grenade » perpétrées lundi soir à Bujumbura, ont rapporté des médias locaux et internationaux.

Ces explosions meurtrières ont eu lieu simultanément à une heure de pointe, vers 19 heures, au niveau du parking des bus près de l’ancien marché de Bujumbura (centre-ville) et tout près du marché de Jabe dans la commune urbaine de Mukaza.

Selon des témoins sur place, deux grenades ont explosé sur un parking de bus dans le centre de Bujumbura, tuant une personne.

L'explosion a provoqué des scènes de panique, chauffeurs de bus, passagers ou personnes qui se trouvaient sur place tentant de fuir, en criant, et en courant dans toutes les directions.

Une autre explosion a visé un marché de la zone urbaine de Bwiza, tuant au moins deux personnes et blessant plusieurs autres, a rapporté le journal Iwacu.

De nombreux policiers ont été déployés sur place pour évacuer les nombreux blessés vers différents hôpitaux de Bujumbura.

Ces attaques n’ont pas encore été revendiquées.

En réaction à ces attaques à la grenade, Willy Nyamitwe, conseiller Principal du Président burundais, Evariste Ndayishimiye, les a qualifiées d’actes « terroristes ».

« Les Burundais présentent un front uni face à la lâcheté terroriste », a-t-il déclaré sur son compte twitter.

La capitale économique du Burundi avait déjà fait la cible d’une attaque similaire en mai dernier ; elle avait fait au moins 5 morts et des dizaines de blessés, selon la police.

Dimanche, une autre attaque à la grenade a tué deux personnes dans un bar à Gitega, nouvelle capitale politique du Burundi.

Ces attaques interviennent alors que le chef de l’Etat, Evariste Ndayishimiye est à New York pour prendre part à la 76ème session de l’Assemblée générale de l’ONU.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın