Burkina : Un enseignant enlevé et une élève tuée par des assaillants dans le Nord

AA/Ouagadougou/Wendyam Valentin Compaoré

Une élève a été tuée et un enseignant enlevé par des hommes armés à Nassoubou, une commune située dans le nord du Burkina Faso, a appris vendredi Anadolu de source locale.

« Un groupe d’assaillants armés a fait irruption jeudi dans l’école primaire de Bouro dans la commune de Nassoubou. Une fillette du cours moyen deuxième année a été tuée ainsi qu’un enseignant enlevé. Ces hommes non identifiés étaient armés », a indiqué à Anadolu un correspondant local de l’agence d’information du Burkina joint par téléphone.

« La fillette a été tuée par balles tandis qu’un enseignant du n om de Issouf Souabo a été pris en otage », d’après la même source.

On ignore les motivations des assaillants.

Le Nord du Burkina, frontalier du Mali et du Niger, est le théâtre d'attaques terroristes depuis le premier trimestre 2015.

Depuis janvier, 5 000 personnes ont été contraintes de fuir le nord du Burkina Faso, à cause de l'insécurité, a révélé le 27 mars dernier le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Plusieurs écoles ont également dû fermer leurs portes obligeant des milliers d’élèves à quitter les bancs de l’école.

En novembre 2017, un enseignant a été tué à Kain (Nord) par des hommes armés, un village frontalier avec le Mali. Lors de cette expédition, deux autres blessés ont été enregistrés.

Dimanche 8 Avril 2018, c’est Hamidou Koundaba, le maire de la commune rurale de Koutoukou dans la province du Soum proche du Mali, qui a été tué par des hommes armés non encore identifiés, d’après les autorités locales.