Afrique

Burkina Faso : le réalisateur somalien Khadar Ahmed vainqueur de l'Etalon d'or au FESPACO

- L'étalon de bronze a été décerné au film "Histoire d'amour et de désir" de Meylan Bouzid, de Tunisie et l'étalon d'argent est revenu au film " Freda Gessica Geneus", de Haïti.

Lassaad Ben Ahmed   | 24.10.2021
Burkina Faso : le réalisateur somalien Khadar Ahmed vainqueur de l'Etalon d'or au FESPACO

Burkina Faso

AA /Ouagadougou / Dramane Traoré

Le réalisateur somalien Khadar Ahmed a été sacré vainqueur de l’Etalon d’or de Yennega, le prestigieux prix de la 27è édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) qui a refermé ses portes samedi, après une semaine de projections cinématographiques, a constaté sur place l’Agence Anadolu.

C’est avec son film "La femme du fossoyeur" que le cinéaste Somalien Khadar Ahmed été primé avec 20 millions de FCFA (35 497 dollars) succédant ainsi au rwandais Joël Karekezi qui l’avait remporté en 2019 avec son film "The Mercy of the Jungle".

L'étalon de bronze a été décerné au film "Histoire d'amour et de désir" de Meylan Bouzid, de Tunisie et l'étalon d'argent est revenu au film " Freda Gessica Geneus", de Haïti.

Cette édition s’est tenue sous le thème : "Cinéma d’Afrique et de la diaspora : nouveaux défis".

Vendredi soir, le jury a décerné 17 prix spéciaux aux cinéastes.

Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré et son homologue sénégalais Macky Sall, dont le pays est l’invité d’honneur, ont assisté à la cérémonie de clôture.

Environ 150 000 festivaliers sont venus de 64 pays du monde alors que 1500 films de 52 pays enregistrés. 239 films sélectionnés et 500 films projetés, a annoncé le délégué général du FESPACO Moussa Alex Sawadogo.

Lancé en 1969 à Ouagadougou à l’initiative d’un groupe de cinéphiles, le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou, qui se tient tous les deux ans, est devenu un des plus grands festivals du cinéma africain.

Il a pour objectifs, entre autres, de favoriser la diffusion de toutes les œuvres du cinéma africain, permettre les contacts et les échanges entre professionnels du cinéma et de l’audiovisuel et contribuer à l’essor, au développement et à la sauvegarde du cinéma africain, en tant que moyen d’expression, d’éducation et de conscientisation.

A la 26è édition tenue en mars 2019, c'est le réalisateur rwandais Joël Karekezi qui avait remporté l'Etalon d'or de Yénnéga, la plus prestigieuse récompense de ce festival, avec son film "The Mercy of the Jungle".

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın