Afrique

Burkina Faso : deux morts dans une manifestation contre une société minière dans l’Ouest

Ekip   | 25.05.2022
Burkina Faso : deux morts dans une manifestation contre une société minière dans l’Ouest

Burkina Faso

AA / Ouagadougou/ Dramane Traoré

Deux personnes ont été tuées mardi, dont un par balle et un dans la bousculade lors des manifestations oorganisées depuis le 17 mai dernier, dans la ville de Houndé, à environ 250 km à l’Ouest de Ouagadougou, contre la société minière industrielle Houndé Gold Operations, a annoncé mercredi, le gouvernement burkinabè.

Mardi 17 mai, plusieurs exploitants artisanaux ont attaqué les installations de Houndé Gold Operations (HGO) du Groupe Canadien Endeavour Mining, une mine d’or industrielle située à Houndé dans la province du Tuy, région des Hauts-Bassins.

Les exploitants artisanaux d’or accusent la société minière de les empêcher de pratiquer leurs activités et réclament la libération de certains de leurs camarades arrêtés alors qu’ils cherchaient l’or aux alentours de la mine.

Depuis la semaine dernière les manifestants sont dans les rues. Plusieurs biens de la mine ont été incendiés selon ses responsables.

Mardi 24 mai, une personne est décédée dans les bousculades et une autre par balle, a déclaré ce mercredi, le Porte-parole du gouvernement Lionel Bilgo à l’issue du Conseil des ministres.

Il a ajouté que des enquêtes sont en cours pour déterminer l'origine de ces balles et souligné que "le gouvernement suit avec grand intérêt et une attention".

Depuis 2009, l’or est devenu le premier produit d’exportation du Burkina Faso, devançant le coton et classant le pays parmi les plus grands producteurs d’or d’Afrique, à côté de l'Afrique du Sud, du Ghana et du Mali.

D’une production de 5,6 tonnes d’or en 2008, le pays a exporté 66,858 tonnes en 2021 avec une contribution au budget de l’Etat qui s’est fortement améliorée ces dernières années passant de 8,912 milliards de FCFA (13 322 231 de dollars) en 2008 à 322 milliards de FCFA (536 219 805 de dollars) en 2020, selon les données du ministère en charge des mines.

En outre, selon les données du ministère des Mines et des Carrières, le secteur a créé 51 635 emplois directs.
Cependant, de plus en plus la société civile dénonce une mauvaise répartition des richesses générées par le secteur minier burkinabè.

Au Burkina les conflits entre sociétés minières industrielles et les populations riveraines sont fréquents, selon les observateurs.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın