Afrique

Burkina Faso: appel à la mobilisation nationale pour sauver les 8 mineurs coincés dans une mine de zinc depuis 20 jours

06.05.2022
Burkina Faso: appel à la mobilisation nationale pour sauver les 8 mineurs coincés dans une mine de zinc depuis 20 jours Photo d'archives

AA /Ouagadougou / Dramane Traoré

Le gouvernement burkinabè a lancé jeudi soir, un appel à la mobilisation nationale afin de sauver 8 mineurs toujours coincés depuis le 16 avril dernier, dans les galeries de la mine souterraine de zinc de Perkoa (Centre-ouest) suite à des inondations.

Les ministres Lionel Bilgo, porte-parole du gouvernement, Basolma Bazié de la Fonction publique, du Travail et de la protection sociale et Jean Alphonse Somé en charge des mines et des carrières ont installé jeudi, à Réo ( chef-lieu de la province du Sanguié) le comité de crise pour suivre de près l’évolution du sauvetage des huit (8) travailleurs piégés dans la mine de zinc de Perkoa, indique un communiqué du gouvernement burkinabè publié vendredi.

Le ministre en charge du travail Basolma Bazié a souligné que l’urgence dans laquelle se trouvent les travailleurs bloqués dans la mine doit interpeller tous les acteurs de crise en particulier le gouvernement burkinabè et la société en charge de l’exploitation de la mine.

"L’heure est à la mobilisation de tous pour une issue heureuse de la crise", a indiqué le ministre Bazié ajoutant que le comité de crise sera sur place à Réo jusqu’à ce que les mineurs coincés soient retrouvés.

Le porte-parole du gouvernement Lionel Bilgo a insisté sur les actions immédiates à entreprendre pour sauver les 8 mineurs, appelant à la solidarité nationale pour faire face au défi actuel.

"Il s’agit en ce moment d’une course contre la montre" a fait savoir Bilgo cité par le communiqué du gouvernement.

Il a assuré que tous les moyens humains et matériels doivent être déployés sur le site de Perkoa pour donner une chance de vie aux travailleurs de la mine se trouvant à 550 mètres de profondeur.

Les membres du gouvernement ont également invité les premiers responsables de la société canadienne Nantou Mining exploitant la mine de zinc de Perkoa à donner des explications sur les difficultés auxquelles ils font face pour pomper les eaux d’inondation.

Selon Moussa Ditil Palenfo, le Directeur pays de Nantou Mining, "les travaux de pompage n’ont pas pu vider à ce jour la chambre de refuge où se trouveraient les mineurs".

Les pannes survenues sur les pompes utilisées depuis l’inondation des galeries souterraines intervenue le samedi 16 avril 2022 en sont la principale raison, a-t-il indiqué.

Les mineurs toujours introuvables sont six Burkinabè, un Tanzanien et un Zambien.

Dimanche à l'occasion de la fête du travail, le Premier ministre burkinabè Albert Ouédraogo a effectué une visite sur le site où il a annoncé que la responsabilité des propriétaires de la mine est engagée dans ce drame.

Il a soutenu qu'une enquête a été ouverte et que des mesures conservatoires ont été prises notamment l'interdiction aux responsables de la mine de quitter le pays.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın