Afrique

Attaques à Bujumbura : Le procureur général accuse « un groupe de terroristes agissant depuis l’extérieur du pays »

- Dont le président et le secrétaire général du parti Mouvement pour la solidarité et la démocratie

Fatma Bendhaou   | 22.09.2021
Attaques à Bujumbura : Le procureur général accuse « un groupe de terroristes agissant depuis l’extérieur du pays »

Bujumbura

AA/ Bujumbura / Jean Bosco

Le procureur général de la République du Burundi, Sylvestre Nyandwi, a accusé un « groupe de terroristes » agissant depuis l'étranger d'être derrière des attaques à la grenade perpétrées à Bujumbura et à Gitega, a-t-on appris d’un communiqué diffusé à la radio d’Etat mercredi soir.

« D’après les résultats de nos enquêtes, ces attaques ont été orchestrées par un groupe de terroristes burundais agissant depuis l’extérieur du pays », a déclaré le procureur de la République.

Selon le procureur général, c'est Alexis Sinduhije, président du parti Mouvement pour la solidarité et la démocratie (MSD) qui est à la tête de ce groupe.

Le procureur général a également cité François Nyamoya, secrétaire général du MSD et Marguerite Barankitse, fondatrice de la Maison Shalom pour l’accueil des orphelins.

Gitega a émis des mandats d’arrêt internationaux contre eux.

«Nous avons émis contre eux des mandats d'arrêt internationaux et nous demandons aux pays qui les hébergent de les livrer et aux pays de la Communauté d’Afrique de l’est (EAC) et de la Conférence internationale pour la région des grands lacs, CIRGL, de nous prêter main forte pour que ces personnes soient arrêtées »,a déclaré Sylvestre Nyandwi.

Pour rappel, des attaques à la grenade ont visé, lundi, le parking central de Bujumbura et les alentours du marché Jabe, commune Mukaza, au centre de la capitale économique.

Qualifiant d’actes terroristes ces attaques à la grenade, le premier ministre Alain-Guillaume Bunyoni a dressé, mardi, un bilan de deux morts et 104 blessés.

Le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a également condamné, mercredi matin, « ces actes criminels dont les acteurs doivent être retrouvés et traduits en justice ».

L’insécurité est montée d’un cran au Burundi alors que le Chef de l’Etat, Evariste Ndayishimiye, prend part à la 76ème session de l’Assemblée générale des
Nations Unies, à New York.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın