Afrique

Algérie: deux morts et 23 blessés dans des incendies de forêt dans l'est du pays

- Les forces de la protection civile du gouvernorat de Sétif ont indiqué que les opérations de lutte contre les incendies se poursuivaient depuis dimanche midi.

Abderrazak Boulkemh   | 27.06.2022
Algérie: deux morts et 23 blessés dans des incendies de forêt dans l'est du pays

Algeria

AA / Alger

Deux personnes ont été tuées et 23 autres blessées, à la suite d'incendies continus depuis dimanche, qui ont éclaté dans de vastes forêts et vergers du gouvernorat de Sétif, à l'est de l'Algérie.

Selon un communiqué des Forces de la protection civile de Sétif, publié lundi, les incendies ont causé la mort de deux personnes et blessé 23 autres, entraînant des difficultés respiratoires et des brûlures. Trois cas se trouvent actuellement dans un état grave.

La même source a indiqué que les opérations d'extinction des incendies qui se sont déclarés depuis dimanche midi dans les secteurs de Shuraiqat, Ras Al-Fayd et Al-Mzahdyah, aux confins des communes de Hammam Gargour, au nord-ouest de Sétif, se poursuivent pour la deuxième journée consécutive.

Les vents violents et la chaleur intense ont provoqué la propagation du feu, qui a ravagé de vastes étendues de buissons et de vergers d'arbres fruitiers.

Ces incendies sont deuxièmes du genre en Algérie survenus ces derniers jours, après ceux de la province orientale de Skikda à la mi-juin, et qui ont fait deux morts.

Le procureur local de Skikda avait annoncé les enquêtes avaient dévoilé qu'une cigarette jetée par un individu était à l'origine du sinistre, signalant l'emprisonnement de la personne responsable de cet acte.

Les peines pour les personnes impliquées dans des incendies de forêt vont jusqu'à 30 ans de prison voire la réclusion à perpétuité s'ils causent des morts, selon la loi algérienne.

A rappeler que l'année dernière, plusieurs provinces ont connu des incendies décrits comme les plus importants de l'histoire du pays, causant la mort de 69 personnes, dont 28 militaires, ainsi que d'énormes pertes matérielles, et des dégâts sur environ 100 000 hectares.

Ces dernières semaines, les autorités ont annoncé une série de décisions pour empêcher la récurrence des incendies de forêt, comprenant notamment une suspension temporaire de la production du charbon. Plusieurs gouvernorats ont également interdit les promenades dans les forêts, signalant leur intention de louer des avions de lutte contre les incendies cette année.

*Traduit de l'arabe par Wejden Jlassi

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın