Afrique

Centrafrique/Massacre du nord-ouest: Le gouvernement décrète un deuil national de trois jours

-De nouvelles violences ont fait mardi 34 morts dans plusisurs localités du nord-ouest du pays

Nadia Chahed   | 23.05.2019
 Centrafrique/Massacre du nord-ouest: Le gouvernement décrète un deuil national de trois jours

Bangui

AA/Bangui/Sylvestre Krok

Le gouvernement centrafricain a décrété jeudi un deuil national de trois jours après le massacre qui avait visé mardi des civils dans pluisurs villages du nord-ouest du pays, faisant 34 morts parmi eux.

Le gouvernement avait condamné mercredi ces violences, jugeant "inacceptables de tels actes de barbarie au moment où il a fait le choix de la Paix suivi en cela par les groupes armés signataire de l'accord de paix".

Revenant dans un communiqué sur les circonstances de ces nouvelles violences, il précise que "suite à l’assassinat crapuleux d’un sujet Peulh à Pougol, des représailles disproportionnés ont été menées mardi 21 mai 2019 par des éléments identifiés comme appartenant au mouvement 3R, faisant 34 morts et plusieurs blessés dans plusieurs villages entre Paoua et Bocaranga parmi lesquels le député suppléant de Paoua1.

S'associant à la Minusca ( Mission onusienne en RCA), le gouvernement exige de Abbas Sidiki, leader du mouvement 3R, " la remise des auteurs de ces massacres aux autorités dans les 72 heures sous peine d’être tenu personnellement responsable de ces actes".

Le même délai est donné au mouvement 3R pour démanteler ses barrières illégales faute de quoi le gouvernement et la Minusca prendront les mesures qui s’imposent, précise le communiqué.

Affirmant que "ces violences aveugles ne resteront pas impunies", le gouvernement réitère, enfin, son attachement à l’exigence de justice



Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın