Monde, Économie

L'Inde restreint les exportations de sucre

- Le premier producteur mondial de sucre va plafonner les exportations de "l'or blanc" à 10 millions de tonnes à partir du 1er juin, selon un communiqué du gouvernement

Mohammed Hamood Ali Alragawi   | 25.05.2022
L'Inde restreint les exportations de sucre

Istanbul

AA / Istanbul

L'Inde a annoncé, ce mercredi, qu'elle va imposer des restrictions sur les exportations de sucre, quelques jours après avoir interdit les exportations de blé.

Par voie de communiqué, le gouvernement indien a déclaré qu'il limiterait, à partir du 1er juin, les exportations de sucre à 10 millions de tonnes seulement, pour la campagne de commercialisation qui s'étend d'octobre à septembre.

Le communiqué précise que le gouvernement a demandé aux vendeurs d'obtenir une "autorisation spécifique" des autorités, afin d’exporter du sucre entre le 1er juin et le 31 octobre.

L'Inde est le plus grand pays producteur mondial de sucre et le deuxième exportateur après le Brésil.

Le gouvernement a justifié ces décisions par "la nécessité de prendre des mesures pour préserver les réserves de sucre du pays, après une augmentation sans précédent des exportations" au cours de l'année écoulée, et pendant la saison sucrière, selon le même communiqué.

Au cours de la saison de commercialisation actuelle, qui s'étend d'octobre 2021 à septembre 2022, les sucriers indiens ont, jusqu'à présent, signé des contrats pour exporter environ 9 millions de tonnes, selon les chiffres publiés par le gouvernement.

Au cours des 12 derniers mois, le pays a également exporté 7 millions de tonnes de sucre à l'étranger, il s’agit du volume des exportations le plus élevé de ces dernières années.

L'Inde a annoncé, au début de ce mois de mai, qu'elle allait exporter des quantités exceptionnelles de blé cette saison, avant de se rétracter et d'interdire les exportations, suite aux fluctuations qui ont affecté l'abondance du blé sur le marché local, qui se sont ensuite traduites par une augmentation des prix.

La décision de l'Inde d'interdire les exportations de blé a été critiquée par le Groupe des sept (Canada, France, Allemagne, Italie, Japon, Royaume-Uni et États-Unis), qui a indiqué que cette décision aggraverait encore la situation, à la suite des fluctuations d'approvisionnements dues à la guerre qui oppose actuellement la Russie à l'Ukraine.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.