Économie

Les bénéfices des ventes et l'augmentation des réserves américaines de brut font baisser les cours du pétrole

- Après la hausse des cours à leur seuil le plus haut depuis 2014

1 23   | 21.01.2022
Les bénéfices des ventes et l'augmentation des réserves américaines de brut font baisser les cours du pétrole

Istanbul

AA / Istanbul

Les cours du pétrole ont reculé pour la deuxième séance consécutive, depuis leur pic le plus haut depuis sept ans, lors des échanges de ce vendredi, sous la pression de prises des bénéfices et d'une augmentation des réserves américaines de brut.

L'US Energy Information Administration avait déclaré, dans la journée du jeudi, que les réserves de brut aux États-Unis avaient augmenté de 5,9 millions de barils, la semaine dernière, mettant fin à une baisse qui s’est poursuivie durant 7 semaines consécutives, dans un contexte de propagation du variant Omicron à des taux sans précédent, pénalisant lourdement la plus grande économie mondiale.

À 09 h 20 GMT, les contrats à terme de brut Brent, pour une livraison en mars, se sont échangés à 86,49 dollars le baril, avec une baisse de 2,14 %, soit 1,89 dollars.

Les contrats à terme de brut US West Texas Intermediate (WTI), pour une livraison en mars, ont reculé de 2,36 %, soit 2,02 dollars, à 83,53 dollars le baril.

Plus tôt, lors des échanges de ce vendredi, les deux indices de référence ont chuté de plus de 3 %.

Le brut Brent a frôlé les 89,5 dollars le baril et le brut américain a dépassé les 86,5 dollars, lors des échanges du jeudi, atteignant le niveau le plus élevé pour ces deux indices de référence, depuis octobre 2014. Cependant, ils ont clôturé la séance avec une baisse, à un moment où les investisseurs cherchaient à récupérer leurs bénéfices.

Depuis le début de 2020, les cours du brut ont augmenté d'environ 10 %, en raison de la baisse de la production en Libye et au Kazakhstan.

Les inquiétudes concernant l'approvisionnement se sont accrues cette semaine, après une attaque lancée par les Houthis contre Abou Dhabi, la principale source de pétrole des Émirats arabes unis. D’un autre côté, les tensions se sont encore accrues entre l'Occident et Moscou, sur fond de la mobilisation de renforts militaires russes aux frontières de l'Ukraine.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.