Économie

Les Émirats visent à établir des relations économiques de mille milliards de dollars avec Israël

- Au cours de la prochaine décennie

Mohammad Farid Mahmoud Abdullah   | 15.09.2021
Les Émirats visent à établir des relations économiques de mille milliards de dollars avec Israël

Abu Dhabi

AA / Abou Dhabi

Le ministre de l'Économie des Émirats arabes unis, Abdulla bin Touq, a déclaré que son pays visait à établir des relations économiques avec Israël d'une valeur de mille milliards de dollars, au cours de la prochaine décennie, dans le but de renforcer les relations bilatérales.

C’est ce qui ressort d'un discours du ministre des Émirats arabes unis, lors d'un événement par vidéoconférence, organisé par l’Atlantic Council (organisation non gouvernementale basée à Washington), mardi soir, coïncidant avec le premier anniversaire de la signature de l'accord de normalisation des relations entre les EAU et Israël, dont les détails ont été rapportés par l'agence de presse des Émirats.

Bin Touq a déclaré que les Émirats arabes unis "œuvraient pour augmenter les relations économiques avec Israël à plus de mille milliards de dollars... Nous avons signé plus de 60 protocoles d'accord avec Israël depuis la normalisation des relations".

En 2020, quatre pays arabes, à savoir les Émirats arabes unis, le Bahreïn, le Soudan et le Maroc, ont signé des accords pour normaliser les relations avec Israël, sous les auspices de l'ancien président américain Donald Trump, connus sous le nom d'"Accords d'Abraham".

Le ministre a ajouté que “L'accord d'Abraham offre une base pour atteindre une croissance exceptionnelle et des réalisations importantes dans le partenariat économique entre les Émirats arabes unis et Israël, et le lancement de relations de coopération commerciale et d'investissement entre les deux pays à un rythme rapide, en un temps record“.

"L'accord a généré des opportunités économiques larges et variées pour les Émirats Arabes Unis et Israël. En un an, un excellent échange commercial non-pétrolier s'est élevé à 700 millions de dollars", a-t-il déclaré.

Les accords signés entre les deux pays couvraient un certain nombre de secteurs, tels que les sciences technologiques, les technologies d'intelligence artificielle, le tourisme, la logistique, les transports, les soins de santé, l'énergie, l'environnement, la recherche et le développement, l'agriculture moderne, les solutions hydrauliques et l'irrigation.

Le ministre émirati considère que l’organisation de l'Expo 2020 Dubaï, par son pays, au début du mois prochain, "représente une opportunité pour donner un grand élan aux relations israélo-émiraties et d'attirer un plus grand nombre d'hommes d'affaires et d'entreprises israéliennes pour exposer leurs produits".

Plus tôt en ce mois de septembre, les Émirats arabes unis ont annoncé l’intention d'approfondir leurs liens commerciaux avec les économies à croissance rapide d'Asie et d'Afrique, et d'attirer 150 milliards de dollars d'investissements étrangers.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.