Monde, Économie

La Banque centrale européenne s'engage à "éliminer" l'inflation

- La zone euro peine à endiguer la spirale de l'inflation, qui a atteint le taux record de 8,1 % au mois de mai

Mohammad Farid Mahmoud Abdullah   | 28.06.2022
La Banque centrale européenne s'engage à "éliminer" l'inflation

Istanbul

AA / Bruxelles

La présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, a déclaré, ce mardi, que la Banque agirait progressivement pour lutter contre la hausse des prix à la consommation, en augmentant les taux d'intérêt pour les mois de juillet et de septembre.

Lagarde a déclaré, dans un communiqué de presse rapporté par l’agence de presse américaine Associated Press, que la BCE "gardera ses options ouvertes pour éliminer l'inflation, si elle augmente plus vite que prévu".

Dans un discours prononcé à l'ouverture d'un forum sur les Banques centrales, dans la ville de Sintra, au Portugal, Lagarde a utilisé des termes forts, faisant référence à la détermination de la BCE à juguler l'inflation.

La zone euro peine à endiguer la hausse de l'inflation, qui a atteint un taux record de 8,1 % au mois de mai, selon des données préliminaires.

La présidente de la BCE a déclaré que la guerre menée par la Russie en Ukraine avait causé la hausse des prix de l'énergie et des denrées alimentaires à un niveau plus élevé que celui des années 1970 et 1980, et "compte tenu de sa dépendance énergétique, la zone euro subit ces chocs de manière brutale".

"L'ampleur et la complexité de ces chocs créent une incertitude quant à la persistance de cette inflation potentielle", a-t-elle déclaré.

La BCE a déjà annoncé qu'elle mettrait fin aux achats d'actifs qui ont stimulé l'économie, et emboîtera le pas avec sa première hausse de taux depuis 11 ans, lors de sa réunion du mois prochain.

La Banque augmentera également à nouveau les taux d'intérêt en septembre prochain, mais laisse ouverte la possibilité d'une augmentation supplémentaire par rapport à l'augmentation d'un quart de point en juillet, si l'inflation continue d'augmenter.

Lagarde a déclaré que la BCE essaye également d'éviter de nuire davantage à la croissance économique, en agissant de manière trop agressive, après que "nos prévisions de croissance pour les deux prochaines années aient été nettement revues à la baisse".

D'autres Banques centrales dans le monde, dont la Réserve fédérale américaine, ont agi plus rapidement que la Banque centrale européenne pour lutter contre l'hyperinflation.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.