Économie

La baisse des réserves américaines hisse les cours du brut au seuil de leur plus haut pic depuis un mois et demi

- Avec une amélioration de la demande mondiale sur les énergies traditionnelles

Mohammad Farid Mahmoud Abdullah   | 16.09.2021
La baisse des réserves américaines hisse les cours du brut au seuil de leur plus haut pic depuis un mois et demi

Istanbul

AA / Istanbul

Les cours du pétrole se sont stabilisés dans les échanges matinaux de ce jeudi, se hissant au seuil de leur plus haut sommet depuis un mois et demi, en raison de la baisse des réserves américaines de brut, et de l'amélioration de la demande mondiale sur les énergies traditionnelles.

L'Energy Information Administration (EIA), aux États-Unis, a déclaré que les réserves américaines de pétrole avaient baissé de 6,4 millions de barils au cours de la semaine dernière, qui s’est achevée le 10 septembre.

Le marché américain de l'énergie est toujours affecté par les conséquences de l'ouragan Ida, qui a pénalisé les niveaux de production des champs pétroliers dans le sud du pays, et plus particulièrement en Arizona, faisant perdre aux États-Unis environ 40 millions de barils de production, selon les estimations, à cause de l’ouragan.

À 06h33 GMT, les cours des contrats à terme sur le brut Brent, pour une livraison en novembre, a augmenté de 0,05 %, soit 4 cents, à 75,50 dollars le baril.

Lors des échanges du mercredi soir, les cours du Brent ont franchi la barre des 76 dollars le baril, avec la publication des données concernant les réserves pétrolières américaines par l'Energy Information Administration.

Dans une même tendance, les cours du pétrole brut américain West Texas Intermediate (WTI), pour une livraison en octobre, se sont améliorés de 0,04 %, soit 3 cents, à 72,64 dollars le baril.

Cette semaine, l'OPEP et l'Agence internationale de l'énergie avaient prévu à "une plus grande amélioration de la demande mondiale de brut, à partir du dernier trimestre 2021", en raison de la poursuite de la relance économique et des prévisions d'un hiver rigoureux en Europe, qui devrait faire augmenter la demande sur les énergies traditionnelles.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.