Monde, Économie

Les pertes de l'Iran évaluées à 150 milliards de dollars à cause des sanctions américaines

-Selon le président iranien Hassan Rohani qui s’exprimait au cours de la réunion du Centre national de lutte contre la Covid-19.

Mona Saanouni   | 26.09.2020
Les pertes de l'Iran évaluées à 150 milliards de dollars à cause des sanctions américaines ( İran Cumhurbaşkanlığı - Anadolu Ajansı )

Ankara

AA / Téhéran

Le président iranien Hassan Rohani a déclaré, samedi, que les sanctions unilatérales infligées par les Etats-Unis à l'Iran ont coûté à son pays pas moins de 150 milliards de dollars, depuis 2018.

Rohani s'exprimait au cours d'une réunion du Centre national iranien de lutte contre la Covid-19, dans la capitale Téhéran, salon la télévision d'Etat.

En réaction aux accusations adressées au gouvernement, et particulièrement celles du président du Parlement Mohammad Bāqer Qālibāf, au sujet des problèmes économiques du pays, Rohanio a estimé que « le point de départ de tous les crimes et des pressions exercées sur le peuple iranien est Washington et la Maison Blanche ».

« Personne ne doit induire en erreur les citoyens et leur fournir de fausses informations pour des intérêts partisans », a-t-il ajouté.

« Celui-là qui est appelé ministre des Affaires étrangères alors qu'en réalité il est le ministre des crimes (dans une référence au secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo) qui annonce fièrement que Washington a interdit l'acheminement de 60 milliards de dollars à l'Iran ».

Rohani a relevé que Pompeo « s’enorgueillie de son hostilité et de ses agressions contre le peuple iranien », relevant que la source et l'origine des problèmes dans son pays remonte aux « politique des sionistes, des régimes réactionnaires dans la région et des Etats-Unis ».

« Les sanctions américaines illégales et inhumaines ont causé des pertes de pas moins de 150 milliards de dollars pour l'Iran depuis l'année 2018 » a-t-il encore dit.

« Il était prévu que le peuple iranien bénéficie au cours des trois dernières années d'une vie plus prospère et que la valeur du dollar s’établit à un palier raisonnable, mais les crimes de la Maison Blanche ont en fait autrement », a-t-il poursuivi.

En mai, 2018 Washington s’était retiré de l'Accord nucléaire iranien conclu en 2015 entre Téhéran et les pays du groupe 5+1 qui comprend la Russie, le Royaume-Uni, la Chine, les Etats unis d'Amérique, la France et l'Allemagne. Washington avait également imposé des sanctions économiques à Téhéran.

Depuis le retrait des Etats-Unis de l'Accord nucléaire, le président Donald Trump a imposé une série de sanctions sévères, qui ont pour objectif d'étouffer l'économie iranienne et de réduire l'influence de Téhéran dans la région.

Les sanctions ont touché, également, des secteurs névralgiques tel que le pétrole, et des personnalités de premier plan à l’instar du Guide de la Révolution islamique, Ali Khamenei, ainsi que les Gardes de la Révolution.

*Traduit de l'arabe par Hatem Kattou

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın