Économie

La Banque mondiale alloue 20 millions de dollars au Yémen pour soutenir la campagne de vaccination

- Les contributions de l'institution financière internationale pour fournir les vaccins anti-Covid s'élèvent à 47 millions de dollars

1 23   | 18.06.2021
La Banque mondiale alloue 20 millions de dollars au Yémen pour soutenir la campagne de vaccination

Istanbul

AA / Istanbul

La Banque mondiale (BM) a annoncé, vendredi, une nouvelle subvention au Yémen, pour soutenir la campagne de vaccination contre le coronavirus, dans ce pays en guerre depuis sept ans.

La BM a déclaré, dans un communiqué, que l'institution financière a accepté le 17 juin de fournir un total de 20 millions de dollars, en subventions, pour soutenir le lancement de la campagne de vaccination anti-Covid au Yémen.

La même source a expliqué que les subventions comprennent 9 millions de dollars de l'Association internationale de développement, 7,76 millions de dollars du gouvernement britannique et 3,25 millions de dollars du Fonds de préparation et d'intervention en cas d'urgence sanitaire.

La nouvelle subvention est un financement supplémentaire pour le projet de réponse Covid-19 au Yémen, portant le total des contributions de la Banque mondiale aux efforts du gouvernement pour lutter contre le virus et la campagne de vaccination à 47 millions de dollars.

"Ces ressources supplémentaires soutiendront une partie des coûts d'administration des vaccins à au moins 1,3 million de personnes, et aideront à couvrir les coûts des activités de suivi et de la conduite d'analyses spécialisées", peut-on lire dans le communication de la BM.

Le conflit au Yémen oppose depuis 2014 les forces du gouvernement reconnu par la communauté internationale, aux rebelles Houthis, soutenus par l'Iran, qui ont pris le contrôle d'une partie du territoire, dont la capitale Sanaa. La situation s'est encore compliquée avec l'intervention du voisin saoudien en 2015, dirigeant une Coalition arabe qui mène des opérations militaires pour soutenir les forces pro-gouvernementales.

La guerre au Yémen en cours pour la septième année a coûté la vie à 233 000 personnes, tandis que 80 % de la population d'environ 30 millions de personnes dépend de l'aide pour survivre dans la pire crise humanitaire au monde, selon les Nations unies.

*Traduit de l'arabe par Wejden Jlassi

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın